Main Page

De Wikimedia Canada
Aller à : navigation, rechercher
Soutenir le savoir gratuit et ouvert
Photo de Jacques Cartier Photo de Donnacona Photo du lac Moraine Photo de Alexander Graham Bell Photo d'un orignal Photo de Louis Riel

Le mois international de la contribution francophone est lancé !

Logo du mois international de la contribution francophone par Jean-Philippe WMFr, sous licence libre CC BY-SA 4.0.
Panneau publique à Strasbourg, France. Image par Claude Truong-Ngoc, sous licence libre CC BY-SA 3.0.

Durant le mois de mars, dans toute la francophonie, les Wikimédiens organisent des dizaines d’événements, des ateliers de formation, des conférences, des marches photographiques, afin de rassembler les contributeurs locaux et faire connaître les projets Wikimédia. L’un des objectifs est d’inviter le grand public à assister aux événements de leur région et apprendre comment apporter sa pierre à l'édifice de Wikipédia et ses projets frères. La troisième édition du mois de la contribution francophone est lancée !

Par définition, contribuer à Wikipédia et ses projets frères est un « sport solitaire » ; on contribue sur son ordinateur, sa tablette, son téléphone et c'est justement l'un des objectifs du mois de la contribution, que les contributeurs locaux se rencontrent mais également pour inviter le grand public à se joindre aux groupes de Wikipédiens locaux. Ensemble, ils partagent leurs connaissances et apprennent à bien contribuer aux projets Wikimédia, en harmonie... et en personne !

Depuis le début janvier 2016, les Wikimédiens francophones préparent des ateliers, ils font des listes d'articles à créer ou à retravailler, ils cherchent des lieux pour que les gens puissent se rassembler : des bibliothèques, des médiathèques, des centres d'archives, des universités, des studios ou même des bistros ! Ils se préparent depuis longtemps pour mars, car le mois international de la contribution francophone concorde avec la Journée internationale de la Francophonie le 20 mars, la semaine de la langue française du 20 au 28 mars, et le mois de la Francophonie des Amériques.

Que ce soit en Algérie, en Belgique, au Cameroun, au Canada, en France, en Guadeloupe, à Madagascar, au Niger, au Sénégal, en Suisse, en Tunisie, les thématiques sont toutes aussi variées que les horizons des participants. Certains contribuent sur les sciences, le féminisme, la littérature, la linguistique, la géographie ou l'histoire.

La plupart des habitants des pays membres de la francophonie parlent une ou plusieurs autres langues, le français étant leur langue seconde ou la langue administrative. Les participants aux ateliers apprendront aussi à contribuer dans d'autres versions linguistiques des projets Wikimédia, notamment en anglais, en arabe, en créole, en haoussa, en malgache, en wolof, etc.

Par exemple, la Wikipédia en version créole guadeloupéen, dont la base lexicale est française, est dans l'incubateur Wikimédia depuis 2009. L'un des objectifs des Guadeloupéens et sa diaspora est de traduire les plus importants messages système de MediaWiki, le logiciel derrière Wikipédia, et aussi de créer un nombre important d'articles en créole guadeloupéen avant de pouvoir sortir cette version linguistique de l'incubateur Wikimédia. Ainsi, les Guadeloupéens pourront éventuellement enrichir Wikipédia dans leur langue !

On ne peut pas tout le temps laisser les autres écrire du contenu qui nous concerne ; ça ne sera pas juste (...) Il y a des débats qui se mènent sur le projet Burkina Faso sur Wikipédia, en l’absence de Burkinabè[1].
Idriss Tinto, Open Knowledge Foundation, Burkina Faso

Certes, le mois international de la contribution francophone est destiné à enrichir le contenu des projets Wikimédia en français, mais également d'intéresser, former et soutenir de nouveaux contributeurs !

Voir la carte des ateliers et la page officielle du mois de la contribution.

Benoit Rochon, coordonnateur de Wikifranca et vice-président de Wikimédia Canada.

Les discours et les conférences d'Honoré Mercier téléversés dans Wikisource

La Fondation Lionel­Groulx, Wikimedia Canada et la Société du patrimoine politique du Québec sont heureux d'annoncer le téléversement dans la bibliothèque libre Wikisource du livre Biographie, discours, conférences, etc., de l'hon. Honoré Mercier, publié en 1890 par Joseph Octave Pelland. Cette annonce coïncide avec la date de l'assermentation d'Honoré Mercier comme premier ministre du Québec le 29 janvier 1887.

Dans le domaine public depuis plus de 70 ans, déjà numérisé par Internet Archive depuis 2009, le document aujourd'hui ajouté aux rayons de Wikisource servira à produire une nouvelle édition numérique libre, gratuite et de très haute qualité des discours et conférences du célèbre homme politique. En effet, la nouvelle édition bénéficiera du travail minutieux de correction, de révision et de relecture effectué par la vaste communauté des bénévoles de Wikisource.

Rappelons qu'en novembre 2014 la Fondation Lionel­Groulx, Wikimedia Canada et l'Acfas ont lancé, dans le cadre du projet « Faire Montréal », une initiative visant la diffusion, la mise en valeur et l'appropriation par le public de notre patrimoine documentaire.

Rappelons également que depuis février 2014, BAnQ, Wikimedia Canada, la Fondation Lionel­Groulx et l'Acfas collaborent afin d'offrir aux usagers de la Grande Bibliothèque, à Montréal, des ateliers sur le processus de contribution à l’édition francophone de l’encyclopédie libre Wikipédia.

Visitez la page de Wikisource sur Honoré Mercier.

— Pierre Graveline, directeur général de la Fondation Lionel-Groulx.


Collaboration GLAM BAnQ et Wikimédia Canada sur Wikisource : une fierté

Les pirates du golfe St-Laurent
Cette suite du récit Un drame au Labrador, publié en 1897 et annoncée dans celui-ci, demeura, à ce que l'on croyait, non publiée.

En 2015, lors de recherches intensives afin de retrouver la suite annoncée en 1897, l'on découvrit dans les archives de la Collection nationale de BAnQ que l'hebdomadaire de Montréal, Le Monde Illustré publia le texte en feuilleton pendant cinq semaines consécutives à la fin de 1906. Nous connaissons tous le triste sort des journaux ; ce feuilleton disparut après sa publication et ne fut jamais publié en livre.

Ainsi débuta cette "mission" pour les bénévoles du Projet Québec/Canada sur Wikisource: il fallait faire revivre ce roman — 109 ans après sa parution originale dans les feuilles de ce journal.

Les versions numériques de ce roman sont disponibles gratuitement à l'onglet Livres à télécharger du Projet Québec/Canada.

Ernest-Mtl, chargé du projet Québec / Canada, Wikisource.


Les Œuvres de Champlain (1870) téléversées dans Wikisource

Samuel de Champlain par Théophile Hamel

La Fondation Lionel-Groulx et Wikimedia Canada sont heureux d’annoncer le téléversement dans la bibliothèque libre Wikisource des Œuvres de Samuel de Champlain, publiées en cinq tomes, en 1870, sous le patronage de l’Université Laval.

Dans le domaine public depuis 1923, déjà numérisés par Bibliothèque et Archives nationales du Québec et accessibles via son catalogue en ligne depuis 2011, les documents aujourd’hui ajoutés aux rayons de Wikisource serviront à produire une nouvelle édition numérique libre, gratuite et de très haute qualité des Œuvres de Champlain grâce au travail minutieux de correction, de révision et de relecture effectué par la vaste communauté des bénévoles de Wikisource.

Cette annonce coïncide avec la tenue, le mardi 6 octobre dernier, à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque, de la cinquième grande rencontre de la série Figures marquantes de notre histoire, qui a pour titre « Samuel de Champlain et les explorateurs de l’Amérique française ». L’historien et éditeur Denis Vaugeois était alors l’invité d’Éric Bédard, également historien et animateur des rencontres de la série.

Rappelons que la série Figures marquantes de notre histoire, réalisée par la Fondation Lionel-Groulx en partenariat avec BAnQ, MAtv et Québecor, vise à faire connaître les grandes figures de notre histoire, ces femmes et ces hommes qui dans divers domaines d’activités ont apporté une contribution significative au développement et au rayonnement de notre nation.

Rappelons également que depuis février 2014, Wikimedia Canada, BAnQ, la Fondation Lionel-Groulx et l’Acfas collaborent afin d’offrir aux usagers de la Grande Bibliothèque, à Montréal, des ateliers sur le processus de contribution à l’édition francophone de l’encyclopédie libre Wikipédia.

Visitez la page de Wikisource sur Samuel de Champlain.

— Pierre Graveline, directeur général de la Fondation Lionel-Groulx.

Bibliothèque Wikipédia en français

La bibliothèque Wikipédia vise à fournir aux contributeurs des sources de haute qualité. Photo par JHistory, librement distribuée sous licence CC BY-SA 4.0.

Plus tôt ce mois-ci, nous avons lancé la section francophone de la bibliothèque Wikipédia, grâce aux dons de trois nouveaux éditeurs de ressources francophones et anglophones.

La bibliothèque Wikipédia a pour objectif d'offrir aux wikipédiens expérimentés un accès gratuit aux sources dont ils ont besoin pour rédiger les articles de Wikipédia et ainsi diffuser la somme des connaissances humaines. L'une des stratégies pour y arriver est notre programme de partenariat avec les éditeurs désirant offrir des abonnements gratuits aux wikipédiens remplissant certains critères de base. Pour en savoir plus sur la bibliothèque Wikipédia, consultez les précédents billets de blogue à ce sujet ou la nouvelle de 2014 dans le Signpost (en anglais).

Dans le cadre de la nouvelle section francophone de la bibliothèque Wikipédia, trois nouvelles ressources rejoignent les rangs des dizaines de partenariats déjà établis. Ces nouvelles plates-formes sont :

  • Cairn.info, site pour la publication et la diffusion de revues de sciences humaines et sociales de plusieurs maisons d'édition. Ce projet offre des publications sur plusieurs sujets : droit, économie, géographie, histoire, lettres et linguistique, philosophie, psychologie, sciences de l'éducation, sciences de l'information, sciences politiques, sociologie et société, et sport. La bibliothèque Wikipédia dispose de 100 abonnements gratuits pour CAIRN.info, en français et en anglais.
  • Érudit, un organisme sans but lucratif du Québec dont la mission principale est la diffusion et la promotion des résultats de la recherche savante en sciences humaines et sociales. La plate-forme regroupe également certaines revues en sciences dures et en environnement. La bibliothèque Wikipédia offre 50 abonnements gratuits.
  • L'Harmattan, une maison d'édition française créée en 1975. Riche de 27 000 titres en sciences humaines, littérature, ouvrages spécialisés des cinq continents, livres rares ou épuisés, vidéos et revues. La bibliothèque Wikipédia dispose de 100 abonnements gratuits pour L'Harmattan, en français seulement.

Grâce à ces partenariats, la bibliothèque Wikipédia a pour objectif de donner aux contributeurs expérimentés un accès privilégié à des sources de haut calibre, pour référencer et augmenter la qualité des articles de Wikipédia. Pour nos partenaires, les avantages sont nombreux en raison de la forte affluence et de la visibilité de Wikipédia ; les lecteurs apprennent où trouver les meilleures bases de données et les collections.

Il est très stimulant pour l'équipe internationale de la bibliothèque Wikipédia d'élargir ses horizons et de créer des partenariats avec d'autres fournisseurs de revues et bases de données dans d'autres langues. La liste complète de nos partenaires est située sur Méta-Wiki, et les contributeurs sont invités à répertorier les ressources à accès restreint auxquels il aimeraient accéder sur la page des demandes. Nous ferons de notre mieux pour développer des partenariats avec ceux-ci.

En outre, nous aimerions élargir notre rayonnement et encourager davantage de communautés wikimédiennes à créer une bibliothèque Wikipédia dans leur propre langue. Ces programmes fonctionnent si des groupes locaux s'impliquent par le biais de diverses stratégies et par l'expérience acquise par d'autres communautés linguistiques. Pour plus d'informations sur la création de nouvelles sections de la bibliothèque Wikipédia, consultez notre nouveau guide. Si vous souhaitez soutenir des sections déjà établies de la bibliothèque Wikipédia, faites-nous signe !

Benoit Rochon et Sylvain Machefert, coordonnateurs de la section francophone de LBW, pour WikiFranca.


Une première collaboration GLAM au Canada avec BAnQ

1945: Deux jeunes femmes lisent la une du journal The Montreal Daily Star, annonçant la capitulation allemande et la fin imminente de la Seconde Guerre mondiale en Europe.
Photo: Conrad Poirier, PD-Canada, BAnQ Vieux-Montréal

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et Wikimedia Canada annoncent un projet pilote de téléversement d'images du domaine public provenant du fonds Conrad Poirier de BAnQ Vieux-Montréal[2].

Photographe pigiste, Conrad Poirier (1912−1968) vend ses photographies aux différents journaux et revues de Montréal dont The Gazette, La Patrie et La Presse. Adepte de la « nouvelle vision », il fait de la photographie sociale avant l'heure. Il s'intéresse au monde du travail, à la rue et aux manifestations populaires. Riche de plus de 20 000 photographies, son fonds contient des clichés réalisés entre 1932 et 1960 qui témoignent de l'évolution de la métropole québécoise – plus particulièrement pendant les années 1930 et 1940. Plus largement, l’œuvre de Poirier rend compte des mutations sociales en cours au Québec au milieu du siècle dernier.

À ce jour, environ 700 photographies ont été téléversées dans Wikimédia Commons. Au cours des prochains mois, un nombre équivalent de photographies sera ajouté à la sélection. Cette collaboration entre une institution GLAM et Wikimédia est une première au Canada. Visitez la page GLAM de BAnQ dans Wikipedia et la Catégorie:BAnQ-Projet Poirier dans Wikimédia Commons. Merci à l'équipe de diffusion des archives de BAnQ Vieux-Montréal.

Benoit Rochon, chargé de projet, Wikimédia Canada.


Wiki Loves Monuments : et le gagnant est...

Wiki Loves Monuments Canada
La chapelle de Tadoussac construite en 1747 , la plus vieille église en bois d'Amérique du Nord, Québec.
Photo: Natidu

Le plus grand concours photographique du monde s'est déroulé durant tout le mois de septembre. Cette année, plus de 40 pays participants ont participé à cette chasse d'images monumentales ! Non seulement les 300 000 photos récoltées dans le cadre du concours représentent la crème du patrimoine de l'humanité, mais tout l'intérêt de Wiki Loves Monuments réside dans le fait que cette banque d'images est sous licence libre et entièrement réutilisable par tous.

Les gagnants de l'édition 2014 de Wiki Loves Monuments au Canada sont maintenant connus. Encore une fois cette année un fort taux de participation a permis le téléversement de plus de 1 500 photos de lieux historiques et patrimoniaux du Canada. Ailleurs dans le monde, la participation de 40 pays a permis le versement de 300 000 images sous licence libre. Tous ces clichés sont librement réutilisables par tous, selon les termes de la licence CC BY-SA 3.0.

Au terme d'une présélection nationale, les pays participants à Wiki Loves Monuments envoient les dix plus belles images choisies par les jurys locaux, afin d'accéder au deuxième tour, c'est à dire d'être jugées par les membres du jury international.

L'édition 2012 de Wiki Loves Monuments est homologuée dans le livre Guinness des records comme le plus grand concours photographique du monde avec plus de 353 000 images téléversées dans Wikimedia Commons.

Benoit Rochon, chargé de projet, Wikimédia Canada.


Collection Canada Copyright de la British Library

Le pavillon de la danse au Boblo Island Amusement Park en Ontario (1914). Financé par Henry Ford, ce fut la deuxième plus grande salle de danse au monde, pouvant accueillir jusqu'à 5 000 danseurs. Un orchestrion, l'un des plus grands au monde (à droite à l'étage supérieur), diffusait de la musique. L'appareil, à lecture automatique avec 419 tuyaux et une section de percussion, mesurait 4,8 mètres de haut et 4,2 mètres de large !

Le 1er juillet est la fête du Canada. Wikimedia UK et la British Library profitent de ce moment de célébrations pour annoncer la mise en ligne de 2 000 photographies historiques du Canada.

Depuis septembre 2012, nous avons numérisé une collection de photographies historiques canadiennes afin de les mettre dans le domaine public sur Wikimedia Commons. La collection, acquise entre 1895 et 1924, se compose d'oeuvres transmises aux dépôts de droits d'auteur par les photographes canadiens de cette époque. En effet, une loi coloniale archaïque, connue sous « Droit d'auteur colonial », tentait d'étendre la protection du droit d'auteur britannique à travers l'Empire, tout en assurant la collecte des documents publiés dans ses colonies. En pratique, la loi fut un échec -- seuls quelques territoires ratifièrent la loi et encore moins obligèrent le dépôt de matériel. Mais jusqu'en 1925, le Canada appliqua la loi et le ministère de l'Agriculture a efficacement géré les dépôts. Une copie de chaque item fut envoyé à Ottawa et à Londres, où ils furent archivés par le British Museum, mais négligés par la suite durant des décennies.

Le matériel en provenance du Canada comprenait des livres imprimés, des partitions musicales, des cartes géographiques et bien sûr, des photographies. Alors qu'elles étaient considérées à l'époque comme insignifiantes et sous-évaluées, on perçoit désormais, à travers la collection, une vision plus large et humaine du Canada à un moment crucial de son histoire : une période de trente ans lorsque la confédération se développait politiquement, économiquement et socialement, tout en profitant d'une réputation internationale. La collection offre des clichés sur cette nation en mutation, de Vancouver à Halifax, où des photographes inconnus côtoient des figures réputées telles que F. W. Micklethwaite et William Notman.

Tout cela contribue à créer un étrange mélange de sujets photographiques. Des photos de soldats en partance pour le front lors de la Première Guerre mondiale sont déposées aux côtés d'images de mignons chatons, ou encore d'hommes qui se battent contre des ours ; des trains à vapeur sont représentés à travers le pays et des bateaux sillonnent les voies maritimes, les grandes villes sont représentées dans une croissance exponentielle tandis que de nouvelles colonies font leurs premières marques sur la terre vierge, et les immigrés d'Europe orientale côtoient les membres des Premières nations.

Aujourd'hui lundi, le 146e anniversaire de la Confédération canadienne, est un moment opportun pour souligner le téléversement de la collection dans Wikimedia Commons. Elle comprend plus de 2 000 photographies, chacune en pleine résolution au format TIFF, et encore plus s'ajouteront dans les semaines à venir. Toutes ces photographies sont dans le domaine public, et sont librement réutilisables - n'hésitez pas à en profiter !

Pour plus de détails sur cette collection, consultez Commons:British Library/Picturing Canada.

— Philip Hatfield (conservateur, collections canadiennes, British Library) et Andrew Gray (ancien wikipédien en résidence, British Library). Le projet a été financé par Wikimedia UK et par le Centre Eccles des études américaines.

Notes

  1. Justin Yarga, Wikipédia : Le Burkina Faso, grand absent en terme de contributeurs, Burkina 24, 11 novembre 2013.
  2. Description du fonds Conrad Poirier, catalogue Pistard, Bibliothèque et Archives nationales du Québec.