Sensibilisation des communautés autochtones

From Wikimedia Canada
Jump to: navigation, search
This page is a translated version of the page Aboriginal communities outreach and the translation is 43% complete.

Other languages:

Canadian Aboriginal Languages projects

La vision du projet est de préserver toutes les langues du Canada et de rendre le savoir librement disponible dans toutes les langues canadiennes à travers l'utilisation des projets Wikimédia. L'objectif du projet est de contacter les communautés autochtones et de familiariser les locteurs de langues autochtones avec Wikipédia et possiblement les projets frères afin que les Wikipédias en langues autochtones deviennent actives avec du contenu qui continue de se développer. Il faut comprendre que les langues amérindiennes sont, pour ces peuples autochtones, importantes et qu'elles sont des fenêtres sur plusieurs aspects sociaux et émotionnels. Les langues autochtones canadiennes sont aussi une partie intégrante de la culture canadienne, faisant du pays l'un des plus riche linguistiquement dans le monde.

« La langue est l’outil principal permettant d’enrichir la culture, de recevoir, de partager et transmettre le savoir de génération. La clé de l’identité et de la conservation de la culture d’une personne est sa langue ancestrale. » - Assemblée des Premières Nations

Pour atteindre cet objectif, des volontaires expérimentés devront présenter ce qu'est Wikipédia (et l'Incubateur) ainsi que comment l'utiliser aux groupes et aux individus autochtones intéressés ; différentes façons peuvent être utilisées, mais une rencontre en personne avec les personnes intéressées aura beaucoup plus de résultats concrets. Une coopération continue devra être établie entre les wikipédiens et les contributeurs autochtones. Différentes approches doivent être utilisées selon les objectifs et les intentions des groupes autochtones, incluant, sans s'y limiter, le développement de matériel d'enseignement et la participation des élèves à la rédaction d'articles de Wikipédia. Une coopération peut également être mise en place avec des organisations partageant le même objectif en leur démontrant comment les projets Wikimédia peuvent être utilisés pour accomplir leur mission.

Si vous avez des questions sur ce projet, n'hésitez pas à venir sur la page de discussion anglaise.

Program Coordinator:

Jean-Philippe Béland
User:Amqui
Email: jpbeland(at)wikimedia.ca

Contexte

Il y a environ 60 différentes langues amérindiennes au Canada originant de onze différentes familles linguistiques dont aucunes n'est reliées avec les familles linguistiques européennes[1][2]. Beaucoup d'entres elles sont vulnérables ou en danger d'extinction et même certaines d'entre elles n'ont aucun locuteur vivant connu selon les sondages[3][4]. Bien que cela ne soit pas l'objectif principal de la fondation Wikimédia, ces langues elles-mêmes font partie du savoir du monde et offrir une manière de les préserver et de les partager librement est en accord avec la vision de la fondation. De plus, cela augmentera l'accès au savoir mondial dans leurs propres langues pour les communautés autochtones. Chaque fois qu'une langue meurt, c'est un savoir unique qui est perdu à jamais.

Présentement, il n'y a que deux Wikipédias existantes en langues autochtones du Canada, en cri et en inuktitut, mais les deux sont, malheureusement, principalement inactives. Douze autres Wikipédias en langues amérindiennes au Canada ont été créées dans l'Incubateur, mais aucune n'est encore considérée active.

Les langues autochtones sont une partie intégrale de la culture canadienne. Chaque différente langue a sa propre histoire et représente une culture distincte. L'importance des langues pour les peuples et les communautés autochtones est énorme. Il s'agit, en fait, de ce qui définit leurs identités. Cependant, ces langues disparaissent et au moins dix langues ont été complètement éteintes au cours du siècle dernier[5]. Plusieurs communautés autochtones ont entrepris des programmes de relance de leur langue au cours des dernières années, incluant des projets d'enregistrer ce qui reste des langues avant qu'il ne soit trop tard en utilisant différentes méthodes tels que la création de dictionnaires ou l'enregistrement des aînés. C'est là que Wikimédia peut être un outil d'avant-garde en offrant à ces communautés une option à faible coût pour appuyer leurs projets.

Défis

Le principal défi dans le développement des Wikipédias en langues autochtones est évidemment le petit nombre de locuteurs fluents. Même les trois langues langues les plus vivantes, le cri, l'ojibwé et l'inuktitut, montrent des signes de régression. Le fait que la plupart des locuteurs soient âgés de plus de 65 ans est également un défi et démontre, en fait, l'urgence de la situation. Une préoccupation importante est le fait que ces locuteurs n'ont pas la connaissance ni les ressource et, dans plusieurs cas, la capacité de contribuer directement à Wikipédia.

Les autres défis incluent ceux dont les communautés autochtones font face elles-mêmes, incluant la situation géographiquement qui est souvent très isolé, le statut de la bande qui dicte, dans certains cas, comment les ressources seront utilisées et les infrastructures qui sont souvent inexistantes ou inadéquatres. La survie et la durabilité d'une langue est seulement possible si les jeunes l'apprenne et l'utilise, mais, pour que ceux-ci le fasse, ils ont besoin de voir de la valeur dans celle-ci. Le manque de concepts contemporains dans les langues autochtones poussent souvent les jeunes à se tourner vers l'anglais ou le français.

Approches

Pour atteindre le succès, nous avons besoin de ne pas forcer notre approche aux partenaires potentiels, mais de renforcer leurs propres objectifs par l'utilisation des projets Wikimédia, principalement Wikipédia. Puisque l'utilisation des langues sur une base journalière et à l'école est la meilleure solution pour les sauvegarder, le focus des projets ne peut pas et ne devrait pas être seulement Wikipédia, mais, préférablement, avec Wikipédia en tant qu'outil dans un projet plus global et mené par la communauté. Ci-dessous, il y a quelques avenues possibles.

L'essentiel à retenir peu importe l'approche choisie est l'importance de rendre les choses simples pour les contributeurs autochtones.

Utilisation de Wikipédia pour enseigner les langues

Plusieurs communautés ont des programmes d'éducation de la langue menés par la communauté puisque celles-ci ne peuvent pas se fier aux programmes scolaires. Une approche est de s'impliquer et d'appuyer ces initiatives existantes. Quelques écoles des communautés autochtones ont aussi des programmes de langue autochtone où nous pouvons nous impliqués avec les enseignants et même les conseils d'éducation.

Les enseignants et les volontaires enseignant une langue autochtone peuvent utilisé Wikipédia comme outil. Des wikipédiens expérimentés peuvent aider les enseignants à développer du matériel éducatif directement sur Wikipédia ; ce qui a le grand avantage de rendre ce matériel librement disponible à tous par la suite.

Les enseignants peuvent également utiliser Wikipédia comme support pour faire pratique la langue à leurs étudiants. L'utilisation d'ordinateurs peut être plus intéressantes pour les jeunes apprenant la langue que les exercices sur papier normaux.

Présentations

Plusieurs universités canadiennes ont un département d'études autochtones qui peuvent être utilisés afin de promouvoir l'utilisation des projets Wikimédia comme outil dans la préservation et l'enregistrement des langues autochtones. Des exemples de ceux-ci sont le Centre interuniversitaire d'études et de recherches autochtones basé à l'Université Laval à Québec, le Programme des langues des Premières Nations de l'Université de la Colombie-Britannique à Vancouver, l'[://www.cilldi.ualberta.ca/ Institut canadien du développement de l'alphabésitation en langues autochtones] de l'Université de l'Alberta à Edmonton et le Collège Unama'ki de l'Université du cap Breton à Sydney. Il y a également des centres et des instituts spécialisés dédiés à l'enseignement et à la préservation des langues autochtones tels que le Centre des langues autochtones du Yukon et le Centre En'owkin.

Wikimedia Canada presence at relevant Aboriginal fairs and venues could also be a way to promote Wikimedia projects.

Recordings

Ideas of recording elders who speak the language has been brought up. Those could be uploaded on Commons and ways to valorize them will need to be discussed. One possibility is to make them available on the Google's Endangered Languages Project.

GLAM projects

Initiate projects similar to GLAM projects with cultural organizations dedicated to the preservation, teaching and sharing of Aboriginal cultures and languages.

Presentations or workshops could be done in order to reach professionals and volunteers involved in those organizations and show them how Wikimedia projects offer them a low-cost option to globally share Aboriginal cultures and languages.

Support in languages' modernization

The lack of contemporary concepts in indigenous languages is one of the many factors explaining their regression. So, modernization needs to occur and some initiatives are already in place for that such as the Cree Health Board in Quebec who creates new words for health terms. A Wiktionary could be used as a medium to share and record those news terms. It could also offer an online platform for cooperation between different groups working to develop terms on a same language or with specialists of a given domain.

Example: Qaqasauraq. Noun. The modern Inupiaq term for a computer. Loosely translated, it means “little brain.”

Languages teaching projects

Online languages teaching could be developed within a WikiProject in Wikiversity. Those could include recordings to learn the pronunciation, grammar lessons and related topics. It would be using Wikimedia projects to directly learn the languages online. Some organizations have already undertaken a similar approach, Wikimedia could be a low-cost option for them if we are able to make it simple enough.

Digitazing references

Written books and documents in indigenous languages exist, such as the Bible in a lot of languages. Wikimedia Canada could offer its support to digitize those and make them freely available to everybody online through Wikisource, given that it's possible to do so while respecting copyright. It's also a possbility for references about the language, examples of those already exist on Google Books.

Plan

The process for each individual project will be divided in three phases. The initial phase consists of contacting the organization and setting up a first meeting if they show interest. The second phase will be the organization of the project according to the intent identified in the initial phase and the start-up of the activities. The final phase will see a continuing cooperation between experienced Wikimedians and the Native contributors of the project. An after action report will be completed after each project in order to assess the factors of success and to review this process to improve it. This plan needs to be kept flexible because course of action of each project shall be dictated by the intent of the Aboriginal group.

Initial phase

The first step of the initial phase is to contact Aboriginal organizations or persons to gauge interest and to simply show them the opportunities. A two-ways discussion needs to be set up in order to identify the intent and goals of the Aboriginal group and to identify what Wikimedia projects can offer them according to those. It may be necessary to have a face-to-face meeting as early as the initial phase for properly showing what Wikimedia projects, primarily Wikipedia, can offer and to overcome the first impression of difficulties that using it can have on people not familiarized with it or with computers at all. A key factor at this point is to make everything simple for the Native contributors; experienced contributors need to take care of all the technical aspects of Mediawiki, so Native contributors can focus purely on adding content.

Operational phase

The second phase will be the concrete activities of the project, but will first see the organization of the project. A plan will be written for the specific project and funds will be requested if needs be. The Aboriginal group needs to be involve in the organization process for mission success because they will be the ones delivering it at the end. The plan needs to underline specific goals that both parties want to achieve and how we will do it. During the planning process, it's important to keep in mind that the Aboriginal group has the lead and that Wikimedia Canada is supporting them.

Once the plan is in place, the activities will start with a cooperation between the Wikimedians involved and the Native contributors.

Final phase

Ideally, the final phase is continuous. It will see the Native contributors continue to contribute to Wikimedia projects in their language and the ultimate goal is to see their Wikipedia, or other projects, become active and sustainable on its own. However, we need to understand that this ultimate goal won't be achievable often and doesn't mean that a project within this scope failed because we don't achieve it (see factors to evaluate success below).

In some projects, the final phase won't be continuous. That will happen if the project concern a specific timeframe with a specific group like a teacher and his class for example. However, it's important to keep contact with the Natives involved to put in place new projects in the future.

Once the final phase is on-going or finished, an after action report will be completed to assess the points to sustain and the points to improve. The whole project's process will be reviewed and adapted, if needs be, according to this report. All lessons learned need to be recorded and kept for future projects. It's also important to get feedback from the Native contributors involved to see how we can improve this process from their point of view and to identify what else can be done.

Financement

Wikimedia Canada does not currently have an operating budget capable of financially supporting projects. However, the Wikimedia Foundation has a grant program for projects with the goal of improving Wikimedia projets such as Wikipedia: Wikimedia Foundation Grants. Wikimedia Canada can support and execute the grant request process with the Wikimedia Foundation as well as managing the funds once the grant is approved.

Example of an approved grant from the Wikimedia Foundation for a projet with an Aboriginal community in Canada: Grants:PEG/Atikamekw knowledge, culture and language in Wikimedia projects

External ways of funding may be explored for this project if anything concrete gets in place. Examples of those are:

Colombie britannique

Territoires du nord-ouest

Evaluating success

Factors to evaluate success of specific projects within this scope are:

  1. Increase in the activity and content on Aboriginal Wikimedia projects
  2. New contributors speaking Canadian indigenous language on Wikimedia projects
  3. New contributors supporting Aboriginal Wikimedia projects
  4. Specific project goals achievement

Individual projects under this project

Planned

Current

Past

Resources

Annexes

Related links

Crystal Clear app xmag.svg List of related links and resources

Références

  1. à l'exception du métchif qui est un créole de cri et de français.
  2. Les langues du Canada sur Ethnologue (en anglais)
  3. Liste des langues en danger au Canada sur Wikipédia (en anglais)
  4. Notez que même une langue morte peut être considérée, voir le projet Yawenda où une langue dont le dernier locuteur est mort dans les années 1870 a recommencé à être enseignée ou le projet de la langue Eyak (en anglais), un projet de revitalisation de la langue Eyak dont le dernier locuteur est mort en 2008.
  5. . Il est estimé qu'il y avait environ 450 langues parlées au Canada au moment du contact avec les Européens. Sur celles-ci, il y a seulement 60 langues autochtones qui existent ecnore de nos jours.